marche smartwatch

Comment choisir votre montre connectée ? Le guide de Mr Montre !

Publicité
Montre Homme
Publicité
Ocarat

Malgré (ou grâce à ?) la crise sanitaire qui sévit depuis le début de l'année, le monde des smartwatchs ne connaît pas la crise. Rien que sur les six premiers mois de l'année, ce sont 42 millions d'unités qui ont été écoulées dans le monde, ce qui prouve une fois encore le dynamisme de ce marché. À quoi sert vraiment une montre connectée ? Comment en choisir une qui vous convient ? En fonction de quels usages ? Combien ça coûte ? Nous répondons à vos questions et interrogations sur Mr Montre !

Selection Smartwatch Une Min

Une montre connectée, késako ?

Les smartwatchs, ou montres connectées, sont littéralement des montres classiques (comprendre : qui affichent l'heure) qui sont "connectées" soit à un réseau mobile (3G ou 4G), soit à un smartphone. Les premières sont donc des montres 100 % autonomes qui fonctionnent à l'aide d'un abonnement à un opérateur mobile (comptez 5 euros / mois environ) contrairement aux secondes qui ne sont réellement efficaces que lorsqu'elles se trouvent à proximité d'un smartphone, dans l'optique d'utiliser leur réseau mobile et parfois leur puce GPS. Bien évidemment, les fonctions les plus basiques comme afficher l'heure, gérer un minuteur ou une alarme, utiliser une calculatrice... seront accessibles quel que soit le modèle de smartwatch.

D'ailleurs, qu'est-ce vraiment qu'une smartwatch ? Nous pouvons résumer leur intérêt grâce à six grandes fonctions qui permettent de les différencier des montres mécaniques classiques.

> Les notifications

Les notifications constituent pour beaucoup le véritable point fort des montres connectées. Ne soyez plus impoli pendant une réunion en sortant votre téléphone si vous voulez juste consulter vos derniers emails ou savoir si vous avez reçu un nouveau SMS. Il suffit de regarder sa smartwatch, ce qui - vous le conviendrez - est nettement plus discret, pour parvenir au même résultat. Vous pourrez ainsi gérer depuis votre montre connectée les mêmes notifications que sur votre téléphone : les appels téléphoniques, les SMS ou emails, les notifications des réseaux sociaux ou les notifications générées par vos applications favorites. La plupart du temps, il est même possible de personnaliser ces notifications pour n'afficher que celles que vous tenez absolument à afficher sur votre poignet. Les autres continueront de s'afficher normalement sur votre smartphone. Simple et terriblement efficace.

>> Exemples de montres connectées orientées "utilitaires / multiusages" :

> Le suivi des activités sportives

Les montres connectées sont là encore pour la plupart équipées d'un accéléromètre, d'une puce GPS et d'une boussole numérique. Ce sont des compagnons parfaits pour gérer vos activités sportives. Du nombre de calories perdues au temps passé à pratiquer un sport (footing, marche à pied, natation, football...) en passant par le suivi sur une carte de vos exploits, toutes les informations essentielles seront affichées en temps réel sur l'écran de la montre. Et un historique complet des activités sera également de la partie pour comparer vos scores et permettre ainsi de vous améliorer. Il existait jusque-là des bracelets plus ou moins connectés qui permettaient d'en faire (presque) de même. Mais les smartwatchs ouvrent de nouveaux horizons : il devient possible d'utiliser les applications les plus connues comme RunKeeper ou Strava pour synchroniser vos activités sur la montre, sur un ordinateur et bien évidemment sur un smartphone. Certaines smartwatchs sont également capables de se transformer en un véritable coach sportif pour vous aider à progresser plus vite.

>> Exemples de montres connectées orientées "sport" :

> Le suivi de votre santé

Ici encore, il s'agit d'une fonctionnalité clé des smartwatchs d'aujourd'hui. Toutes, ou presque, sont en effet équipées d'un capteur de fréquence cardiaque, voire d'un oxymètre de pouls. Ce dernier est un nom barbare qui permet de calculer votre taux d'oxygène dans le sang. Mais c'est sans aucun doute la fonction de détection des fibrillations auriculaires, démocratisée sur les Apple Watch, qui fait le plus souvent la Une de l'actualité et qui a déjà permis de sauver de nombreuses vies. Comment fonctionne-t-elle ? La smartwatch vérifie de temps en temps si vos pulsations cardiaques sont irrégulières, ce qui peut être le symptôme d’une fibrillation auriculaire. De quoi s'agit-il exactement ? Il s’agit d’une forme courante d’arythmie qui survient lorsque les cavités supérieures du cœur ne battent plus de façon synchronisée avec les cavités inférieures. Selon le CDC (Centre pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis), environ 2 % des personnes de moins de 65 ans et 9 % des personnes de plus de 65 ans sont concernées.

Concernant le second capteur (oxymètre de pouls), son intérêt est de proposer un meilleur aperçu de votre condition physique générale. La saturation en oxygène, ou SpO2, représente le pourcentage d’oxygène transporté par les globules rouges des poumons vers le reste du corps. Elle montre si ce sang oxygéné est correctement acheminé dans tout le corps. Idéal donc pour les grands sportifs ou simplement pour surveiller son sommeil. Car c'est le dernier point fort des smartwatchs en matière de suivi de votre santé. Ces dernières sont en effet capables de détecter vos phases de sommeil léger et profond, et d'en faire des statistiques détaillées. Enfin, les femmes seront ravies d'apprendre que les montres connectées proposent un suivi précis de leurs cycles.

>> Exemples de montres connectées orientées "santé" :

> Les fonctions multimédias

Les smartwatchs sont toutes pourvues de fonctions multimédias. Elles permettent notamment de gérer des alarmes évoluées (qui peuvent se déclencher automatiquement lorsque vous sortez de chez vous par exemple), d'afficher des prévision météorologiques, d'afficher des photos ou d'écouter de la musique. Rares sont celles qui sont équipées d'une prise casque, de toute façon fort peu pratique. Il faudra donc utiliser un casque Bluetooth pour écouter dans de bonnes conditions musiques ou podcasts. Les montres connectées proposent souvent d'installer des applications tierces. Il faudra donc veiller à choisir une smartwatch qui a un catalogue fourni. Nous vous conseillons pour cela les smartwatchs sous Wear OS de Google, le système mobile du géant de la recherche sur Internet, celles de Samsung (système mobile propriétaire) ou bien évidemment l'Apple Watch qui a sans doute le kiosque d'applications le plus dense. Enfin, notons que certaines smartwatchs haut de gamme ne se contentent pas de décrocher/raccrocher, certaines sont équipées d'un micro et d'un haut-parleur ! C'est notamment le cas de l'Apple Watch qui permet de téléphoner sans sortir le smartphone de votre poche.

>> Exemples de montres connectées orientées "multimédia / téléphonie" :

> LA fonction pour les étourdis : retrouver mon mobile à distance

Non ce n'est pas une blague. Toutes les smartwatchs, ou presque, sont dotées d'une fonction qui permet, pour les plus étourdis, de faire sonner son smartphone à distance. Ne ricanez pas, cette fonction est terriblement pratique et très utile pour les possesseurs de montres connectées. Qui a dit que tout ce qui est gadget est totalement indispensable ?

> Assistants vocaux et traduction en temps réel

Les smartwatchs répondent au doigt et à l’œil. Mais pas que. Elles peuvent également répondre à la voix. Elles sont en effet équipées pour la plupart d'un assistant vocal qui permet à volonté de répondre à un appel téléphonique, de lancer une application, voire de répondre à un texto grâce à la synthèse vocale. Elles permettent également de traduire à la volée du texte d'une langue à l'autre. Idéal quand vous êtes à l'étranger et que vous êtes perdu ! Les assistants vocaux les plus connus sont ceux d'Apple (Siri), de Google (Home) ou d'Amazon (Alexa). Mais la plupart des marques de smartwatchs comme Samsung ou Huawei en proposent aussi. Nous vous conseillons de tester ces assistants vocaux en boutique avant de savoir si, pour vous, ils seront gadgets ou s'ils pourront vous rendre vraiment service. Ceux de Samsung et Huawei sont par exemple réputés pour être (trop ?) simplistes.

Apple Watch Se

Comment choisir votre montre connectée ?

Rentrons désormais dans le vif du sujet. Maintenant que vous savez à quoi sert une montre connectée, il est nécessaire de savoir comment choisir celle qui est faite pour vous. Car toutes ne se valent pas. Et vous verrez que ce n'est pas qu'une question de prix. Nous vous conseillons même de privilégier l'usage (sport, santé, autonomie...) au prix (mieux vaut investir quelques euros supplémentaires pour une montre plus durable).

> La qualité des matériaux

Il ne s'agit pour beaucoup que d'un détail mais la qualité des matériaux du boîtier - et dans une moindre mesure du bracelet - va énormément influer sur la durée de vie de la smartwatch. La plupart des smartwatchs d'entrée de gamme sont en plastique - un choc et le boîtier peut vite se fêler -  alors que les modèles plus haut de gamme pourront être en aluminium (plus léger), en acier inoxydable (plus résistant), voire en titane (extrêmement léger et résistant, mais beaucoup plus onéreux logiquement) ou en céramique (très résistant aux rayures - moins aux chocs ! - et surtout très (très ?) très onéreux).

> La taille du boîtier

Vous vous demandez peut-être ce qui signifie sur les fiches techniques des smartwatchs la mention "taille du boîtier" (qui n'a rien à voir avec la taille de l'écran). Il s'agit de la hauteur de la smartwatch. Apple propose par exemple des boîtiers de 38 à 44 mm et conseille les boîtiers de 40 mm aux tours de poignet allant de 130 à 200 mm et les 44 mm pour les poignets de 140 à 210 mm. Pour résumer, les petits poignets devront se tourner vers les petits boîtiers. Si c'est votre cas fuyez donc les smartwatchs de 44, 46 voire 48 mm que l'on peut trouver à moindre coût sur Internet !

> La qualité de l'écran

C'est ce qui se "voit" en premier quand on allume et qu'on utilise une smartwatch. Il existe quatre grands types de technologies d'écran. Elles sont disponibles sur des smartwatchs dotées d'un écran rond ou rectangulaire. Détaillons-les.

  • AMOLED : c'est la rolls des écrans. Les écrans AMOLED sont clairs et très lumineux. Ils peuvent être utilisés aisément aussi bien dans le noir qu'en plein soleil. La technologie embarquée des dalles AMOLED permet de plus de préserver l'autonomie des smartwatchs. Comment ? Chaque pixel de couleur affiché à l'écran consomme un peu d'énergie. Mais les pixels noirs n'en consomment aucune. Zéro. Quand une montre connectée a un mode "always-on" qui permet d'afficher l'heure en permanence, vous serez bien content d'économiser la batterie sur ces pixels neutres en carbone ! Les smartwatchs de Samsung (Galaxy Watch 3) ou d'Apple (Apple Watch, toutes générations confondues) sont dotées d'écrans AMOLED.
  • LCD : ce sont les écrans à cristaux liquides assez basiques et surtout très répandus, et ce depuis de nombreuses années que ce soit sur smartphone ou sur les smartwatchs. Ils restent très efficaces mais un peu moins lisibles au soleil. Même à pleine puissance, il est parfois compliqué de lire certains détails en plein soleil. En intérieur, la qualité de l'écran est parfaite. Notons que les écrans LCD consomment un peu plus de batterie, les smartwatchs équipés d'un tel écran seront donc moins autonomes.
  • e-Ink : il s'agit d'une technologie d'encre numérique, comme sur les liseuses Kindle d'Amazon ou Kobo de la Fnac, qui sont en noir et blanc et qui permettent d'avoir une autonomie presque infinie. Le point faible de l'e-Ink est qu'il existe une latence entre le moment où vous appuyez sur un bouton et le moment où l'action se déclenche. Le temps de rafraichissement des écrans e-Ink est en effet assez important. Et bien souvent, il est nécessaire de les éclairer dans le noir, les écrans e-Ink n'étant nativement pas éclairés... du tout.
  • Écrans hybrides : notons enfin que certaines smartwatchs, comme celles du français Withings, de MyKronoz ou plus récemment de Garmin (Vivomove), utilisent un boîtier qui combine le meilleur des deux mondes : un cadran analogique avec des aiguilles traditionnelles et un petit écran supplémentaire, comme une simple complication d'une montre mécanique, qui affiche des informations en temps réel. Ces petits écrans sont bien souvent LCD et consomment moins d'énergie, car plus petits.

Nous ne pouvons que vous conseiller d'adopter des smartwatchs équipées d'écrans AMOLED ou hybrides. Pour les plus petits budgets, les écrans LCDs sont dotés d'un bon rapport qualité/prix.

> L'autonomie

Vous pouvez avoir la plus belle smartwatch du monde, il restera très frustrant de ne pouvoir l'utiliser quelques heures avant de passer par la case recharge. Avant de jeter votre dévolu sur une montre connectée, il faut donc savoir si son autonomie est un argument important pour vous... ou non. Bien souvent les smartwatchs d'entrée de gamme ont une autonomie qui ne tient pas la journée. Mais ça peut être aussi le cas de certaines montres connectées haut de gamme, comme certaines Apple Watch notamment.

Inutile de parler de technologie ici, toutes les smartwatchs intègrent des batteries Lithium-Ion ou Lithium-Polymère. Et malheureusement, les smartwatchs équipées d'une grosse batterie ne sont pas forcément les plus autonomes. Cela dépend également de leur système d'exploitation interne. Les montres connectées d'Apple sous watchOS 7 tiennent entre 1 et 2 jours par exemple. Celles de Samsung sous Tizen OS ont une autonomie de 3 à 5 jours selon les modèles contre une dizaine de jours pour les plus endurantes proposées par Amazfit, Huawei ou encore Honor, chacun disposant d'un système propriétaire (ou personnalisé). Notons enfin que les montres hybrides mi-mécaniques mi-numériques ont une autonomie parfois supérieure. C'est le cas de la Steel HR de Withings, capable de tenir pendant une vingtaine de jours. Enfin, le modèle (également hybride) à pile de Fossil, la Q Goodwin, a une autonomie qui peut atteindre 1 an ! Un record.

Pour terminer, signalons que l'autonomie est importante... mais le temps de charge également. Les montres qui ont un système de recharge sans fil, comme l'Apple Watch, sont bien plus pratiques à recharger au quotidien que les montres connectées auxquelles il faut relier un câble (souvent propriétaire) pour en faire de même.

Vous n'aurez donc que l'embarras du choix. Mais si l'autonomie est donc un critère important pour vous, ce choix sera plus limité...

> Le budget

C'est évidemment un critère important à prendre en compte. Pour certains, c'est même le plus important. Nous pouvons classer les smartwatchs à travers quatre grandes gammes de prix.

  • Les petits budgets (< 50 €). Ce sont souvent les smartwatchs que l'on peut trouver sur les marchés, en grande surface ou sur des sites comme Aliexpress ou Wish. Nous vous déconseillons d'acheter ces modèles qui n'ont souvent de montre connectée que de nom. Surtout si le nom de la marque est totalement inconnu ! Le système d'exploitation interne de ces smartwatchs est souvent très lent, mal traduit et les fonctions disponibles se comptent sur les doigts d'une main. Quand elles fonctionnent vraiment.
  • Les budgets moyens (entre 51 et 200 €). Ce sont les premières smartwatchs à considérer, souvent à la fois esthétiquement et techniquement réussies. Vous pourrez jeter votre dévolu sur des marques comme Withings, Fitbit ou Amazfit qui proposent des montres plus qu'honorables et qui n'ont parfois rien à envoyer à des modèles plus haut de gamme. Vérifiez bien que ces montres correspondent à votre usage : plutôt sport, santé ou montre connectée multiusage.
  • Les budgets confortables (entre 201 et 500 €). C'est le haut du panier. C'est ici que l'on retrouve d'ailleurs les marques de smartwatchs les plus connues : Apple en tête mais également Garmin, Samsung ou Huawei. Le saviez-vous ? Près d'une smartwatch vendue sur deux dans le monde est une Apple Watch. Le trio de tête des plus gros vendeurs de smartwatchs est le suivant : Apple, Samsung et Garmin.
  • Les budgets "illimités" (> 501 €). Saviez-vous que des marques comme Montblanc, Tag Heuer, Hublot, et dans une moindre mesure Apple via son partenariat avec Hermès, proposent des smartwatchs qui valent plusieurs milliers d'euros ? Vous retrouverez bien souvent des matériaux très nobles (or rose, titane, céramique...) que ce soit au niveau du boîtier ou du bracelet. Les fonctions proposées seront en revanche similaires à ce que proposent les smartwatchs moins onéreuses. Maintenant, vous le savez.

> La marque et l'image de marque

Qu'il est parfois difficile de choisir une smartwatch sans connaître pour autant toutes les marques qui proposent des modèles sur le marché. Nous sommes là pour vous aider avec une petite sélection de marques intéressantes à privilégier.

  • Les marques chinoises. Connaissez-vous les marques Xiaomi, Oppo, Mobvoi, TCL, Huami et Amazfit ? Ces dernières proposent de nombreux modèles de smartwatchs. Ces marques sont souvent très innovantes et les modèles disponibles à la vente n'ont (presque) rien à envier à des smartwatchs proposées par des marques plus connues. Vous pouvez donc vous jeter les yeux fermés sur leurs différents modèles de montres connectées.
  • Les stars du secteur. Nous avons commencé à en parler plus haut, les principales marques connues et reconnues de smartwatchs sont les suivantes : Apple, Samsung, Garmin, Polar, Fitbit (récemment racheté par Google) et Huawei.
  • Les acteurs en devenir. Il existe de plus en plus d'acteurs qui font (ou qui feront bientôt) référence sur le secteur des smartwatchs. C'est le cas Pebble, le roi des montres à encre électronique (e-Ink) racheté par Fitbit, Withings ou Fossil, une marque déjà très connue pour ses montres mécaniques.

Montblanc Summit2+

Conclusion : "et maintenant, que vais-je faire ?"

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour choisir la ou les smartwatchs qui sont faites pour vous. Un dernier conseil pour être sûr à 100 % de ne pas vous tromper. N'hésitez pas à faire du repérage dans une boutique physique (quand ce sera possible...) pour tester et mettre au poignet la montre connectée qui vous plait le plus. Cela vous permettra de valider ou d'infirmer votre choix initial. On dit également que l'essayer c'est l'adopter...

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas se déplacer, n'oubliez pas que pour tout achat effectué sur Internet, vous avez un délai de 14 jours pour essayer un produit et éventuellement le retourner (souvent à vos frais) s'il ne correspond pas entièrement à vous attendiez. Bon achat !

ARTICLES SIMILAIRES

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque samedi, recevez le meilleur de Mr Montre directement dans votre boîte email.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

Merci !