astro myo mk2 une min

Kit AstroMYO MK2 pour assembler un chronographe : Test & Avis

15 février 2022

Tout est parti d’une idée un peu folle d’Antoine Capelle, un jeune étudiant bourguignon d’à peine 20 ans : créer et financer sur Kickstarter un kit permettant d’assembler son propre chronographe inspiré de la très célèbre Seagull 1963. En quelques jours seulement, ce sont déjà près de 12 000 € qui ont été financés sur un objectif de 20 000 €. Nous avons eu l’occasion de tester ce kit, en version quartz, en avant-première.

Si l’idée n’est pas nouvelle en soi, ce passionné de montres vivant à côté de Besançon, le berceau de l’horlogerie française, a déjà créé son entreprise, AstroMYO, et propose via son kit nommé MK2 deux types de mouvements : un modèle quartz (avec date) et un modèle automatique (sans date). Le tout pour un prix contenu situé entre 75 et 175 € suivant le mouvement choisi.

astro myo mk2 2

Un chronographe inspiré de la Seagull 1963

« Inspirée de la Seagull 1963, cette montre possède plusieurs complications intéressantes : le quantième de date et le chronographe. Abordant un cadran panda, un verre bombé et des aiguilles dorées, la montre a un look vintage totalement assumé », nous précise tout d’abord Antoine Capelle. Il est en effet difficile de ne pas voir un air de ressemblance entre les deux modèles.

astro myo mk2 1

Si la Seagull peut être personnalisée (boîtier, couleurs du cadran et bracelets) et si elle proposée à un prix légèrement supérieur (boîtier de 39 mm, 200 € environ), il faut se contenter ici d’un seul modèle, tout du moins pour commencer, avec un boîtier de 38 mm et un bracelet en cuir marron. Ce look vintage, que l’on repère également grâce à son verre minéral bombé, lui va cependant à ravir, avec un cadran crème, des sous-cadrans chrono noirs, des aiguilles dorées et une aiguille de chrono rouge.

Caractéristiques techniques de la AstroMYO MK2

  • Design hommage à la Seagull 1963
  • Boîtier 38 mm en acier 316L
  • Verre bombé minéral hardlex
  • Fond de boite plein et vissé
  • Épaisseur : 9 mm pour la version quartz, 12 mm pour la version automatique
  • Bracelet en cuir marron : entre-corne de 18 mm
  • Mouvement :
    • Quartz : Miyota 0S21
    • Automatique : Seagull ST1940 (pas de date sur ce mouvement)
  • Prix :
    • à partir de 75 € pour le modèle Quartz
    • à partir de 175 € pour le modèle automatique

Un kit pour assembler son chronographe en 1 heure

20220215 094737

Si c’est en juin que les premiers kits MK2 de AstroMYO devraient être expédiés, en fonction donc du succès rencontré par la campagne de financement participatif sur Kickstarter, nous en avons pu profiter d’un kit en avant-première. L’occasion de constater que celui-ci est particulièrement complet avec de nombreux outils pour insérer/retirer les pompes de la montre (et donc fixer le bracelet), dévisser/visser le fond de boîte, positionner/repositionner les aiguilles ou pour éviter de laisser des traces de doigts sur le cadran ou le verre du boîtier. Un support est également fourni pour éviter de rayer le verre ou les différents éléments de la montre.

Le pari du kit MK2 est de permettre de monter son chronographe à l’aide d’une dizaine d’étapes environ. Nous vous proposons de les passer en revue, et de commenter chacune des étapes sachant que nous ne sommes pas des horlogers chez Mr Montre. Nous avons l’habitude de changer régulièrement les bracelets de nos gardes-temps mais pas d’inspecter leur mécanisme.

Notons également qu’un manuel PDF en français est proposé avec le kit pour détailler chaque étape, de même qu’une série de 4 / 5 vidéos pour être sûr, ou presque, de ne pas rater une étape et/ou endommager sa montre.

  1. Installation du cadran20220215 121943
    • Il suffit ici de chausser les doigtiers (pour éviter de laisser des traces sur le cadran) et d’emboiter le cadran sur le mouvement, après avoir pris soin de vérifier son bon fonctionnement (on insère donc la pile au préalable). Un détrompeur physique à 3h permet d’être sûr de ne pas clipser le cadran dans le mauvais sens. Cette première étape est très simple à réaliser
  2. Installation des aiguilles20220215 123640
    • Là, ça se corse car ces dernières sont nombreuses : heure, minute, aiguille rouge de chrono, et deux petites aiguilles pour les compteurs de chrono
    • Il faut d’abord actionner la couronne, la positionner sur le second cran et changer la date pour être en « position minuit ». Cela facilite le bon positionnement des aiguilles à 12h
    • Il faut remettre la couronne dans sa position normale
    • Puis déposer les aiguilles sur la mousse de travail
    • Les attraper avec les outils associés (une pince et un outil en laiton pour aider à les clipser sur le mouvement) et insérer les aiguilles dans un ordre bien défini : heures, minutes, secondes, compteurs
    • Les aiguilles doivent être placées à 12h
    • Attention : les aiguilles sont très fragiles. Nous avons d’ailleurs endommagé une (petite) aiguille des compteurs et nous aurions aimé d’ailleurs avoir dans notre kit des aiguilles de « rechange ». Dommage
    • Il faut ensuite vérifier, en actionnant la couronne, que les aiguilles tournent et que tout fonctionne normalement (qu’elles ne se touchent pas notamment)
    • Ne le cachons pas, cette étape est très délicate, et il faut parfois recommencer plusieurs fois pour parvenir à (bien) positionner l’ensemble des aiguilles
  3. Mise en boîtier20220215 131032
    • Il faut cette fois ouvrir le boîtier. Le fond est vissé et cela ne prend que quelques secondes avec le bon outil (fourni)
    • Reprenons notre mouvement/cadran et retirons la tige de la couronne
    • Pour ce faire, il faut enfoncer la tige au fond du mouvement, utiliser un outil pointu et actionner un bouton « push » situé au dos du mouvement. La couronne et sa tige associée peuvent alors sortir du mouvement. Cette manipulation est assez aisée
    • Il faut ensuite positionner l’espaceur autour du mouvement (si ce n’est pas déjà fait).
    • Il suffit alors de positionner l’ensemble du mouvement sur le boîtier en commençant par l’insérer du côté des boutons poussoirs
    • Il ne reste qu’à replacer la tige dans le mouvement et visser le fond de boîte
    • Il faut vérifier ensuite que les boutons poussoirs fonctionnent bien, tout comme la couronne
    • Il n’y a pas trop de difficultés à noter ici. Tout peut être réalisé en moins de 15 minutes
  4. Installation du bracelet20220215 131605
    • Nous en avons presque terminé avec l’assemblage de cette montre, Ouf ! 🙂
    • Il suffit de positionner la première pompe avec les outils adéquats dans le bracelet, puis sur le boîtier
    • Idem pour la deuxième partie du bracelet en cuir. Le fermoir est de type ardillon. La qualité du cuir est correcte, sans plus

Nous avons pu réaliser l’ensemble de ces opérations en moins d’une heure. Nous avons compté trente minutes environ pour les réaliser une première fois, et, comme nous trouvions que les aiguilles étaient mal positionnées, nous avons tenté de corriger le tir en réalisant ces opérations une seconde fois. Cette fois les aiguilles étaient bien placées.

L’avis de Mr Montre sur le Kit MK2 AstroMYO

Le kit AstroMYO MK2 est avant tout conçu pour les amateurs d’horlogerie qui souhaitent « mettre les mains dans le cambouis » et découvrir ce qui se cache derrière (ou plutôt « dans ») les principales montres du marché, qu’elles soient à quartz ou qu’elles utilisent un mouvement automatique. Sur ce point, le pari est tenu ! Pour celles et ceux en revanche qui s’attendent à pouvoir assembler leur propre chronographe en quelques minutes seulement et sans aucune difficulté, le kit risque de ne pas convenir.

Non pas parce que le kit est mal conçu ou que la qualité des matériaux est mauvaise, mais simplement parce que le positionnement des nombreuses aiguilles sur le cadran n’est pas une manœuvre simple à réaliser. Sur ce point, nous aurions aimé pouvoir disposer d’au moins un jeu d’aiguilles de rechange. Nous aurions aimé également pouvoir davantage personnaliser notre montre (couleur du cadran, type des aiguilles, type de bracelet…). Car ici tous les kits sont identiques et de ce fait non personnalisables.

Pour le reste, le kit MK2 de AstroMYO a l’avantage d’être peu onéreux (à partir de 75 €), et de proposer une alternative de plus à la fameuse Seagull 1963, même si certaines questions se posent tout de même concernant la garantie d’un tel produit DIY. Mais avoir la satisfaction d’assembler soi-même sa propre montre n’a pas de prix après tout…

Découvrir le kit MK2 AstroMYO sur Kickstarter
A propos de

Passionné de nouvelles technologies et de web depuis la fin des années 1990, Alexandre s'intéresse aux montres connectées et mécaniques depuis quelques années déjà. Pour se donner l'illusion de maîtriser son temps à défaut de le prendre !

Pas de commentaire
    Laissez un commentaire

    Abonnez-vous à notre newsletter hebdo

    vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

    Abonnez-vous à la newsletter

    Chaque samedi, recevez le meilleur de Mr Montre directement dans votre boîte email.

    Vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

    Merci !