CLVII des montres françaises originales & rock’n roll

Un nouvel acteur fait son entrée sur le marché horloger et choisit une approche décalée : un design plutôt atypique et animé par mouvement automatique Seiko. Découvrez les montres CLVII.

La marque CLVII n’est sans doute pas inconnue des amateurs de mode férus de créations originales. L’originalité est la signature de CLVII, marque de vêtements streetwear haut de gamme qui a vu le jour au numéro 157 de la rue du faubourg Saint Honoré à Paris (l’adresse des débuts de la marque donne toute sa signification au nom CLVII, 157 en chiffres romains). Le logo de la marque symbolise à lui seul l’esprit décalé de cette dernière : un crâne équipé de lunettes de soleil. Si l’on interroge Julien Léonard, fondateur de CLVII, sur la raison de ce logo, il nous répondra “quand on est fun, on l’est jusqu’à sa mort”. Plus qu’une devise, c’est un mode de vie.

CLVII

La première montre de CLVII reprend d’ailleurs purement et simplement le logo de la marque avec un crâne (ou skull) en guise de boitier. Celui-ci a nécessité de nombreux prototypes afin de transposer un logo en deux dimensions à un objet en trois dimensions, aux proportions et finitions satisfaisantes, tout en restant réalisable pour une production en série.

Nous sommes donc sur un boitier de montre original, et assez emblématique, pour ne pas dire imposant, avec ses dimensions généreuses (h: 48,5mm/ l: 36,5mm/ épaisseur: 19,8mm), cependant, pour l’avoir essayé, ce dernier reste agréable et facile à porter, et sait se faire oublier. En effet, il est doté de cornes articulées, permettant à la montre de se poser confortablement sur tout type de poignet. A noter que le boitier est composé d’acier inoxydable 316L et l’étanchéité de ce dernier se limite à 3 ATM.

Du point de vue de la lecture de l’heure nous avons là encore un parti pris pour l’originalité, avec un affichage sur disques concentriques où n’apparaissent que les chiffres en photodécoupe.

CLVII

La montre embarque un fiable calibre automatique Seiko Epson, proposant une trentaine d’heures de réserve de marche.

CLVII

Différentes finitions seront proposées pour le boîtier (PVD noir, acier brossé, PVD “patine antique”), dont des modèles haut de gamme proposant notamment le sertissage de trois diamants sur la monture des lunettes, ou encore le sertissage complet des verres de lunettes, avec des diamants noirs.

CLVII

Il est à noter que les garde-temps CLVII sont assemblés en France (en Alsace pour être précis) par la société Time in France, entreprise fondée par Michel Salzmann, un professionnel connu et reconnu depuis de nombreuses années dans le milieu horloger.

Les montres CLVII sont donc originales à plus d’un titre, indubitablement son design rock’n roll décalé en fait un objet à part, et son assemblage en France est un nouveau signe positif pour la filière horlogère française qui, dans un environnement difficile, cherche à se redynamiser.

Dans tous les cas, ce premier modèle signé CLVII Timepieces ne laissera personne indifférent et permet à la marque de faire une entrée remarquée sur le marché horloger !

Les premières montres devraient être disponibles à la vente pour la rentrée, avec un tarif allant de 1000 à 3500€ TTC, en fonction des finitions.

ARTICLES SIMILAIRES

Abonnez-vous à la NewsLetter

Chaque samedi, recevez le meilleur de MrMontre directement dans votre boîte mail.