Premier chronographe automatique : une course contre la montre

En 1969, le premier mouvement chronographe automatique est officiellement présenté après une compétition intense entre deux principaux groupes de manufactures horlogères : Movado-Zenith choisit de travailler seul, tandis que Breitling, Hamilton-Buren, Heuer et Dubois-Depraz décident de s’associer.

Movado-Zenith : El Primero

zenith el primero
Fondée en 1865, Zenith avait établi sa réputation au cours des années 1940/1950 en tant que fabricant de chronomètres et de montres pour les militaires.

La marque commence le développement de son chronographe automatique en 1962, dans l’espoir de dévoiler la montre en 1965, à l’occasion de l’anniversaire de ses 100 ans. Les travaux sur le projet sont malheureusement suspendus et il faudra attendre décembre 1968 que Zenith obtienne ses premiers prototypes.

La marque prévoir de présenter ses chronographes automatiques en 1969 à la Foire de Bâle. Cependant, en entendant les rumeurs concernant la présentation d’un chronographe automatique avant la Foire de Bâle par le principal groupe concurrent, Zenith décide de faire une annonce publique préventive en janvier 1969. Celle-ci tient alors une petite conférence de presse en Suisse, au cours de laquelle elle présente un prototype de chronographe automatique.

Pour asseoir son titre de « premier », Zenith baptise son modèle « El Primero  » (le « premier »). Mais il s’agit malheureusement d’une conférence de presse locale, un petit événement uniquement couvert par les journaux régionaux en Suisse. Le chronographe automatique ne pas reçoit donc pas l’attention souhaitée par la marque.

El Primero - mouvement

De plus, malgré cette annonce publique et la démonstration avec échantillon de travail à l’appui, ces modèles ne deviennent accessibles au public qu’en octobre 1969. Cela fait de Zenith-Movado non pas le premier, mais le troisième à arriver sur le marché du chronographe automatique.

Breitling, Hamilton-Buren, Heuer et Dubois-Depraz : Chronomatic

Breitling, Hamilton-Buren, Heuer et Dubois-Depraz - Chronomatic
Ce quatuor habituellement concurrent a choisi d’utiliser la force du nombre ainsi que leur puissance respective pour remporter la course du premier chronographe automatique. Ils décident de se réunir afin de travailler sur un projet commun top secret baptisé « Projet 99 ».

Buren se charge du mécanisme automatique. Pour cela, il s’inspire de son calibre Intramatic (système d’enroulement à micro-rotor). Dubois-Depraz est chargé du développement du module de chronographe et du pignon oscillant, tandis que Breitling et Heuer se chargent des autres composants et de la conception du cadran ainsi que du boîtier de la montre.

heuer calibre 11

En septembre 1967, ils déposent le brevet du Calibre 11. L’association d’un mouvement micro-rotor et d’un module de chronographe est plus que concluante. Après le succès des premiers essais en 1968, Breitling fabrique une première pré-série de Chronomatic.

Ces prototypes du premier chronographe automatique sont présenté au public le 3 mars 1969 lors d’une conférence de presse à Genève, soit plus d’un mois avant la Foire de Bâle. La notoriété des marques impliquées est un atout majeur et la présentation du Chronomatic fait beaucoup plus parlé d’elle que celle des modèles de Zenith.

Les membres du quatuor montrent au public leurs dizaines d’échantillons de pré-production Chronomatic, des montres alimentées par le mouvement Calibre 11, avec plusieurs modèles de Heuer, Breitling et Hamilton, dans une variété de boîtiers et de couleurs différentes.

Zenith, quant à elle, avait seulement deux ou trois échantillons de chronographes automatiques. C’est aussi ce facteur qui a fait la différence.

À l’été 1969, le groupe Chronomatic parvient à la production en série leurs modèles qui deviennent alors disponibles au public, sur les principaux marchés de détail du monde.

Seiko

seiko chronographe automatique 6139
Dans cette course au premier chronographe automatique, le géant japonais semble avoir aussi son importance. Il est cependant beaucoup plus difficile de déterminer avec précision quand Seiko a présenté son premier chronographe automatique ou encore de savoir à quel moment le fabricant a rendu ce chronographe disponible au public en magasin. Selon certaines sources, la société aurait lancé son chronographe automatique 6139 sur le marché japonais en mai 1969. On ignore cependant si ce «lancement» était un simple événement de presse (en parallèle à janvier 1969 avec Zenith), ou si les échantillons en question ont été livrés dans les boutiques japonaises à ce moment-là.

Les vainqueurs

heuer autavia monaco Carrera
En conclusion, le groupe formé par Breitling, Hamilton-Buren, Heuer et Dubois-Depraz est considéré comme le créateur du premier chronographe automatique au monde avec son modèle Chronomatic Calibre 11.

Celui-ci fut ensuite utilisé par les quatre marques pour développer des modèles qui restent encrés dans l’histoire de l’horlogerie comme par exemple la Heuer Autavia, la Breitling Chronomatic ou encore la Heuer Monaco.

ARTICLES SIMILAIRES

Abonnez-vous à la NewsLetter

Chaque samedi, recevez le meilleur de MrMontre directement dans votre boîte mail.