Apple Watch 3 : que faut-il en retenir ?

Apple watch 3

Bien décidée à percer sur le segment des montres connectées, Apple a présenté cette semaine la nouvelle génération de son bracelet intelligent, l’Apple Watch Series 3. Retrouvez sur Mr Montre tout ce que vous devez savoir sur cette troisième version.

Du côté du design, les évolutions sont minimes, mais les composants sont revus pour offrir une autonomie et des fonctionnalités toujours plus importants. Désormais dotée de sa propre connexion autonome aux réseaux mobiles, l’Apple Watch 3 sera disponible dans le commerce le 22 septembre. Faut-il s’y intéresser ? Mr Montre vous propose de faire le tour de la question.

Au royaume des montres connectées, Apple est sans doute la seule marque d’électronique grand public qui peut se targuer d’avoir réussi à percer. Difficile toutefois de quantifier son succès éventuel, puisqu’elle se refuse à communiquer le moindre chiffre de vente. Avec cette Apple Watch de troisième génération, la marque espère donc certainement continuer d’asseoir sa légitimité sur ce marché et renforcer les usages associés à la montre connectée.

Apple Watch 3 casque sans fil

Pour ce faire, Apple a choisi l’émancipation ! La nouvelle Watch sera en effet proposée dans une version dite Cellular, qui disposera de sa propre connexion aux réseaux mobiles. Conséquence ? La montre est en mesure de passer et recevoir des appels sans qu’il soit nécessaire son téléphone à portée de la main.

Jusqu’ici, les fonctions connectées de l’Apple Watch demandaient en effet soit de passer par un réseau WiFi (à domicile par exemple), soit d’exploiter la liaison Internet du smartphone de l’utilisateur. Cette connexion va cependant supposer que l’on dispose d’un abonnement téléphonique chez un opérateur partenaire (Orange en France), mais c’est une autre histoire…

La montre proprement dite n’évolue pas radicalement par rapport aux générations précédentes. Résistante à l’eau (50 mètres théoriques), elle dispose toujours d’un haut-parleur pour jouer les notifications et retranscrire la voix de l’assistant personnel Siri. L’essentiel des interactions passe par son écran tactile rectangulaire, doublé de la couronne « intelligente » imaginée par Apple, qui réagit différemment selon qu’on la tourne ou qu’on la presse.

La principale évolution se situe finalement sous le cadran, avec une mise à jour des principaux composants utilisés. L’Apple Watch devrait ainsi gagner en fluidité, en réactivité et en autonomie d’après la marque. Elle met particulièrement l’accent sur les fonctions liées à la santé et à la mesure de l’activité physique, avec par exemple un cardiofréquencemètre dont la précision aurait été grandement améliorée.

apple watch 3

On voit bien ici l’un des axes stratégiques retenus par Apple : positionner sa montre comme une extension de l’environnement iOS et du téléphone, bien sûr, mais aussi en faire le couteau suisse incontournable de la tendance du quantified self. Avec cette Apple Watch Series 3, la firme californienne renouvelle d’ailleurs son partenariat avec Nike, autour de modèles spécialement adaptés à la pratique sportive.

Apple revoit en revanche son jeu pour tout ce qui concerne l’approche luxe amorcée avec la Watch première du nom. Fini le bracelet en cuir signé Hermès ou le boîtier en or rose : la troisième génération se contente désormais de finitions aluminium ou acier. Il reste en revanche une très large panoplie de bracelets pour égayer le poignet des amateurs avec au choix nylon, métal, boucles milanaises ou cuir.

L’Apple Watch Series 3 est commercialisée à partir de 369 euros (boîtier 38 mm) ou 399 euros (42 mm) dans sa version GPS, WiFi et acier. Le même modèle enrichi de la connexion cellulaire est annoncé à 449 (38 mm) ou 479 euros (42 mm). Les variantes acier débutent quant à elles à 649 euros, alors que les versions Nike + sont annoncées à partir de 369 euros.

ARTICLES SIMILAIRES

Abonnez-vous à la NewsLetter

Chaque samedi, recevez le meilleur de MrMontre directement dans votre boîte mail.