Montres Longines Vintage : notre guide d’achat - Mr Montre
longines-lindbergh-navigator-1942-a11

Montres Longines Vintage : notre guide d’achat

Publicité
Amazon
Publicité
Ocarat

Les montres Longines appartiennent au patrimoine national de la Suisse. Avec près de 200 ans d’existence, ce symbole d’excellence et de précision a aujourd’hui bien évolué. Quels sont les modèles qui ont forgé l’identité de la marque au fil des décennies ?

Chronographe Flyback Longines 30CH

Avez-vous une montre en tête au prix inaccessible ? Un chronographe flyback par exemple, en or 18 carats ? Un tel choix, même d’occasion vous fera débourser au minimum un montant à 5 chiffres dans la grande majorité des cas. Parlons maintenant d’une époque où Patek, Oméga et la plupart des grands noms de l’industrie ne se fournissaient pas encore en mouvements chez Venus ou Lemania, je parle bien évidemment des montres Longines chronographe 30CH.

Calibre 30CH
Calibre 30CH

La qualité de finition et d’exécution est absolument irréprochable pour une montre avec ce niveau de complication dans cette gamme de prix. On retrouve la qualité et l’esthétisme des chronographes à colonne de la même époque : ressorts usinés, finition traits tirés et côtes de Genève sur les ponts.

Longines 30CH, modèle acier, aiguilles bleuies
Longines 30CH, modèle acier, aiguilles bleuies (environ 4000 euros)


Longines Ultra-Chron

Etes-vous familier avec les technologies horlogères des années 60 ? L’un des enjeux de l’époque fût de battre le record de fréquence. Pour vulgariser, plus la fréquence d’une montre est importante, plus cette montre sera précise. Le record sera atteint par Seiko en 1969 pour sa montre « Astron », première montre quartz de l’histoire à 32000Hz. Les montres mécaniques de cette époque se situaient entre 2.5Hz et 4Hz.

C’est dans cette course à la fréquence que Longines sort en 1967 le modèle « Ultra-Chron » équipé du calibre 5Hz (36000 alternances / heure) automatique L430. Cette montre malgré l’âge aura une précision similaire à un chronomètre moderne à condition d’être bien révisée. Toutefois elle partage les mêmes défauts que ses consœurs à haute fréquence : un besoin plus régulier d’entretien, en moyenne tous les 3 / 4 ans.

Longines Ultra-Chron de forme coussin
Longines Ultra-Chron de forme coussin, calibre L431 avec date et seconde au centre (environ 350 euros)
Pour ce type de montre, vous aurez l’embarras du choix : montre de plongée, montre tonneau, boîtier en or 10, 14 ou 18 carats, bracelet métal ou cuir, il y en a pour tous les goûts.

Ultra-Chron 40 mm
Ultra-Chron 40 mm au design original (environ 700 euros)


Longines Conquest

La Longines Conquest a été crée en 1954, ce fût la première ligne de montre lancée par la marque Suisse. La première génération de Longines Conquest (jusqu’en 1959) est un symbole de la mode de l’époque, avec un habillage plus travaillé, aux fonds de boîtiers vissés plus résistants à l’eau. Cette ligne possède tout ce que l’on recherche dans une montre pour un prix très abordables. Les boîtiers mesurent la plupart du temps 35 mm, des dimensions largement en vigueur à l’époque.

Longines Conquest
Longines Conquest équipée du mouvement 294 avec date et réserve de marche (environ 2000 euros)


Longines Flagship

Lancée en 1957, la collection Longines Flagship est facilement identifiable avec l’image d’une caravelle sur le fond de boîtier (bien que certains modèles en soient dépourvus). Comme pour l’Oméga Seamaster, de nombreux designs différents furent commercialisés. Les Longines Flagship sont toujours disponibles à la vente en neuf, majoritairement constituée de montres de style traditionnel. Les Flagships vintage ont été produites en Acier, en Or 10, 18 carats, en plaqué or, en acier ou or laminé. Cette gamme va de la petite montre de communion dame, à la montre homme automatique en passant même par les montres de poche.

Longines Flagship de 1954
Longines Flagship de 1954 (environ 350 euros)

Vous penserez donc à raison qu’il peut être difficile de se repérer dans cet océan de possibilités. Cependant vous trouverez parmi cette collection, nombre de pépites à petit prix, beaucoup de boîtiers de forme (rectangle, tonneau, oval…), des montres ultra-plates, avec bracelet métal ou cuire. C’est une gamme qui a été produite en grande série et donc intéresse peu les collectionneurs. Il y a donc moyen de faire des bonnes affaires.


Longines Admiral

C’est à la fin des années 50 que Longines commercialise sa gamme « Admiral ». Cette palette se veut résolument moderne, intégrant des montres sport ou tradition… Quantité de modèles intègrent un système date / jour beaucoup plus difficile à trouver dans les collections précédemment citées. Si vous êtes intéressé par cette référence aujourd’hui oubliée de la manufacture Suisse, privilégiez les modèles les plus anciens, les mouvements étant réputés plus fiables.

Longines Admiral calibre L633
Longines Admiral calibre L633 (jour, date, automatique), environ 350 euros

L’une des occasions à saisir si vous êtes à la recherche d’une montre de plongée mais ne pouvez accéder à une Rolex Submariner ou une Blancpain Fifthy Fathom est la Longines Admiral Diver disponible sur le marché de l’occasion pour parfois moins de 700 euros. Il est assez probable que la cote de cette montre augmente dans les prochaines années

Longines Admiral Diver 1971
Longines Admiral Diver 1971 (environ 800 euros)


Petit aperçu des montres Longines d’exceptions :

Le chronographe 13ZN a été produit par Longines à partir de 1936 après son ancêtre le 13.33Z. C’est une référence dans le domaine, bien que cette montre se revende déjà cher, beaucoup d’experts prédisent une augmentation de la cote dans les années à venir.

Longines 13ZN de 1955 en or 18 carats
Longines 13ZN de 1955 en or 18 carats (environ 8000 euros)

Mouvement 13ZN
Mouvement 13ZN de la fin des années 40

Longines Lindbergh : une montre d’aviateur Longines iconique et rare au boîtier imposant de 47.5mm. Cette montre a été designée par l’aviateur du même nom : Charles Lindbergh

Montres Longines Vintage : notre guide d’achat
Longines Lindbergh Navigator de 1942 : entre 20000 et 50000 euros


Que retenir de Longines ?

Du temps a coulé depuis la création du comptoir horloger en 1832. La marque ayant remporté des grands prix d’horlogerie est aujourd’hui un des fleurons du groupe Swatch. Bien qu’aujourd’hui Longines se situe sur un marché qu’apprécieront les amateurs ayant pour objectif de porter un grand nom au poignet à moindre coût (comparé à Rolex ou Jaeger par exemple), on regrettera la belle époque, où Longines était une marque indépendante pouvant largement rivaliser avec des marques comme Zenith ou Girard Perregaux. Pourtant Longines s’inscrit bien dans la même tradition horlogère.

Le léger changement de cap de la marque a participé à un marché de l’occasion relativement sous-côté, assez peu connu et extrêmement varié. C’est le parti pris d’un grand nombre d’amateurs ou de collectionneurs aujourd’hui, celui qui consiste à sortir des sentiers battus pour dénicher la perle rare que personne n’aura su remarquer.

Sur le marché de l’occasion, Longines plaira autant aux amateurs désirant acquérir une montre manuelle acier à moins de 300 euros, qu’aux mordus de complications, prêts à débourser un montant à 5 chiffres.

ARTICLES SIMILAIRES

  • Poukram
    Le 5 mai 2020 à 21 h 51 min

    Super article, merci
    On a envie d’en lire encore plus, et me voila parti à la pêche aux infos

  • Abonnez-vous à la newsletter

    Chaque samedi, recevez le meilleur de Mr Montre directement dans votre boîte email.

    Vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

    Merci !