samsung galaxy watch active 2

Samsung Galaxy Watch Active 2 : Test & Avis

6 janvier 2021

C’est en début d’année que le coréen Samsung a commercialisé en France la Galaxy Watch Active 2, une montre connectée qui ressemble à une montre mécanique et qui fait la promesse de suivre à la fois sa santé et ses activités sportives. Concurrente directe de l’Apple Watch Series 5, grâce à un écran AMOLED toujours allumé et des fonctions ECG évoluées, Mr Montre a testé cette smartwatch pendant près d’un mois. L’occasion de mettre en avant ses nombreux points forts et ses quelques points faibles.

Samsung Galaxy Watch Active 2

Un design simple et efficace couplé à un magnifique écran AMOLED

Esthétiquement parlant, la deuxième mouture de la Galaxy Watch adopte un cadran circulaire (et non rectangulaire comme sur la montre d’Apple) et se décline en deux tailles de boîtier : 40 et 44 mm et en deux finitions : aluminium et acier inoxydable. Compacte (44 x 44 x 10,9 mm) et légère (30 g), elle se démarque tout d’abord des smartwatchs d’autres marques par l’intégration d’un écran Super AMOLED de 1,4 pouce, capable d’afficher une résolution de 360 x 360 pixels, qu’il est possible d’utiliser sans désagrément que ce soit en plein jour (et surtout en plein soleil) ou en pleine nuit. Cerise sur le gâteau, écran OLED oblige, une fonction « always-on » est de la partie et permet d’afficher constamment l’heure sur la montre (sur un écran OLED, les pixels noirs ne consomment pas de batterie). Cette dernière est désactivable pour gagner en autonomie.

On retrouve également sur cette Galaxy Watch Active 2 deux boutons physiques situés à deux heures et à quatre heures, le premier servant à mettre en veille ou sortir de veille la montre et pour naviguer dans ses menus, le second servant à afficher un lanceur d’applications et à allumer ou éteindre la montre. S’ajoutent à cela un haut-parleur situé à neuf heures et un microphone à trois heures, la smartwatch pouvant en effet recevoir et émettre des appels, mais aussi utiliser l’assistant vocal Bixby. Disons-le tout de suite, cet assistant n’est pas des plus efficaces en dehors de lui demander l’heure ou la météo… Nous aurions préféré pouvoir utiliser Amazon Alexa ou Google Assistant. La montre est également étanche jusqu’à 50 m.

Galaxy Watch Active 2 Cote

Techniquement (encore) au goût du jour

D’un point de vue technique, si la Galaxy Watch Active 2 a déjà presque huit mois, ce qui peut paraître une éternité dans le milieu high-tech, elle reste encore aujourd’hui à la pointe, ou presque. Son processeur double cœurs cadencé à 1,15 Ghz lui permet d’être (très) réactive, surtout associé à 0,75 Go de mémoire RAM et 4 Go de stockage. Attention cependant par rapport au stockage, seuls 1,4 Go sont disponibles pour l’utilisateur, le reste servant à utiliser son système d’exploitation interne Tizen couplé à une surcouche graphique « maison » Watch One UI 1.5.

Pour le reste, cette smartwatch intègre le Bluetooth 5.0 pour une compatibilité Android et iOS (iPhone, iPad), le Wi-Fi 802.11 b/g/n 2.4GHz, une puce NFC pour les paiements sans contact et le GPS avec une quadruple compatibilité avec le GPS américain, le Glonass russe, le Beidou chinois et le Galileo européen. La dernière smartwatch de Samsung propose enfin de nombreux capteurs dont notamment un accéléromètre, un baromètre, un gyroscope, un capteur de luminosité ambiante et un cardiofréquencemètre.

Bon à savoir : il existe une version de cette smartwatch équipée d’une puce 4G. Cette dernière permet de se connecter à l’Internet mobile sans passer par le smartphone. Elle nécessite en revanche un abonnement supplémentaire auprès de votre opérateur mobile. La version 4G de  la smartwatch est donc recommandée pour tous les mobinautes qui souhaitent pratiquer leur sport de prédilection sans avoir à emmener avec eux le smartphone et synchroniser ainsi leur meilleur temps. Ou pour ceux qui souhaitent appeler et être appelé à tout moment.

Samsung Galaxy Watch Active 2

Une installation simplissime

Une fois la smartwatch déballée et rechargée, la synchronisation avec le smartphone (iOS ou Android) est enfantine. Il suffit en effet d’allumer la montre de Samsung, d’activer le Bluetooth sur le smartphone et d’installer l’application Galaxy Watch. Une fois cette dernière exécutée, la reconnaissance de la montre se fait en quelques secondes seulement. Il est ensuite possible de configurer la smartwatch en choisissant le type de notifications à afficher, d’émettre un son et/ou de vibrer sitôt une notification reçue, de personnaliser son cadran (il en existe plusieurs dizaines téléchargeables gratuitement) et même d’installer de premières applications tierces.

À noter que cette application ne permet de gérer que les fonctions de base de la smartwatch. Concernant toutes les fonctions plus évoluées pour suivre sa santé et/ou ses activités sportives, il est nécessaire de télécharger une autre application, également gratuite, baptisée Samsung Health. C’est cette dernière qui vous donnera votre historique de pas, d’ECG, de stress et les statistiques liées à la pratique de vos sports favoris.

Bon à savoir pour les utilisateurs d’iPhone : Si nous n’avons eu aucune déconnexion / reconnexion avec nos smartphones Android de test, cela n’a pas été le cas avec notre iPhone X sous iOS 13.6, la dernière version en date du système d’Apple à l’heure où nous écrivons ces lignes. Ce n’est un problème grave en soi, mais il faut savoir qu’en cas de déconnexion avec la smartwatch, il faut se rendre dans le menu Réglages / Bluetooth de l’iPhone et cliquer sur « Galaxy Watch Active2 (E540) LE » pour que la connexion se fasse à nouveau. 99 % des fonctions de la smartwatch sont compatibles avec iOS, le dernier % restant concernant des fonctions de partage de photos. Impossible par exemple d’afficher les photos de l’album par défaut de l’iPhone sur la Galaxy Watch sans les avoir au préalable sélectionnées puis synchronisées manuellement. Impossible également de partager une photo de la smartwatch vers l’iPhone. Sur Android, ces fonctions sont bien évidemment disponibles. Sur iPhone toujours, il n’est pas non plus possible de synchroniser les données de Samsung Health avec l’application Santé native d’iOS.

Une smartwatch facile à utiliser

Une fois la smartwatch configurée, c’est le système d’exploitation Tizen associé à une surcouche graphique Watch One UI 1.5 qui s’affiche et qui prend le relais. Elle n’est ni trop simple ni trop compliquée à utiliser. Particulièrement intuitive, elle propose principalement trois types d’interfaces pour l’utilisateur :

  • en la déverrouillant (il suffit de pencher son poignet ou de cliquer sur un bouton), le cadran digital s’affiche. Toutes les complications intégrées dans ce cadran sont cliquables (au doigt) : il suffit de cliquer sur l’heure pour afficher ses prochains rendez-vous, de cliquer sur la météo du jour pour avoir des prévisions météo de la semaine ou de cliquer sur le nombre de pas pour avoir un historique des derniers jours. Et un clic prolongé sur le cadran… permet d’en changer ;
  • en faisant glisser son doigt sur les contours de l’écran (dans le sens de votre choix). Cette couronne tactile virtuelle demande néanmoins un certain temps avant de pouvoir être utilisée sereinement. Et une fois maîtrisée, cette couronne permet de se déplacer dans les différents menus de la montre. À l’usage, nous aurions préféré utiliser une couronne physique qui devrait d’ailleurs être intégrée sur la Samsung Galaxy Watch 3 prévue pour être annoncée cet été. Pour les plus réfractaires à cette couronne virtuelle, il est possible de passer d’une application à l’autre en faisant glisser son doigt de gauche à droite (et inversement) de l’écran. Mais il faut avouer que la navigation est alors nettement plus lente ;
  • en faisant glisser son doigt de haut en bas de l’écran pour faire apparaître un menu d’accès rapide similaire à ce qu’on peut trouver sur Android et iOS. Ce centre de contrôle propose différents raccourcis pour passer en mode nuit (l’écran s’éteint alors, il faut cliquer sur un bouton pour afficher l’heure…), baisser ou augmenter la luminosité de l’écran, accéder aux réglages, utiliser le mode « Ne pas déranger », passer en mode avion ou encore en mode économie d’énergie. Une fonction « goutte » permet également de s’assurer qu’il n’y a pas d’eau sous les boutons physiques de la montre. Et de les « nettoyer » le cas échéant.

On retrouve sur la montre de nombreuses applications pré-installées : alarme, calendrier, kiosque d’applications, prévisions météo, Samsung Health (pour suivre santé et activités sportives), assistant vocal Bixby, chronomètre, gestionnaire de contacts et d’appels téléphoniques. Dans les menus à gauche du cadran digital, toutes les notifications s’affichent – et peuvent être effacées en un clic -. Concernant la partie dédiée à la téléphonie, il est possible d’émettre et de recevoir des appels téléphoniques (la qualité est correcte), de recevoir des SMS mais pas d’en envoyer. Pourtant un clavier numérique virtuel est présent dans certaines applications – notamment celle permettant d’entrer le code de sécurité de son Hotspot Wi-Fi -. Pour répondre à des SMS, il faudra donc ressortir son smartphone. Le système Tizen est très réactif ; rares sont les moments d’attente entre un « clic » et son interprétation par le système.

Galaxy Watch Active 2 Face

Sport : des fonctions pour se bouger

Le système Tizen est donc l’un des points forts de cette smartwatch orientée sport et bien-être. Pour éviter de rester trop souvent et trop longtemps assis sur sa chaise, elle est d’ailleurs pré-configurée pour nous inviter régulièrement… à bouger. Si vous restez assis plus d’une heure, une petite animation se jouera sur la montre, en plus d’une petite vibration, pour vous inviter à faire une pause et vous lever. Les cadrans sont également configurés pour afficher par défaut le nombre de pas quotidiens, l’objectif étant de dépasser les 6 000 pas. C’est particulièrement bien pensé même si, avouons-le, nous aurions préféré que l’objectif quotidien de pas soit fixé à 10 000 comme le recommande l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Néanmoins, et c’est le gros plus de cette smartwatch, tous les seuils sont ici configurables. Si vous souhaitez ne pas être dérangé dans la journée par des alertes pour vous inviter à bouger, ou si vous souhaitez ré-hausser l’objectif quotidien de pas, tout est faisable en quelques clics seulement.

En mode sport – rappelons que nombreux sports sont gérés nativement comme la marche, le vélo, la course à pieds ou la natation -, c’est une suite logicielle dédiée qui prend le relais. Elle permet notamment de suivre votre parcours sur une petite carte grâce au GPS, d’enregistrer régulièrement votre fréquence cardiaque, de suivre votre niveau de stress et bien sûr de comparer vos performances par rapport à l’historique de vos précédentes activités. Des informations plus classiques comme le nombre de calories dépensées, la durée de la pratique du sport, la distance parcourue et la vitesse moyenne sont également disponibles. Cette suite logicielle intègre de plus une fonction de synthèse vocale qui « parle » pendant l’effort, grâce au haut-parleur de la montre, et qui donne de nombreuses informations intéressantes : vitesse moyenne, fréquence cardiaque, vitesse parcourue…

Enfin, et là encore c’est un plus non négligeable, la Galaxy Watch Active 2 est capable de détecter automatiquement la pratique de certains sports. Sans rien vous dire, la smartwatch va en effet analyser la façon dont vous la portez. Et si par exemple vous marchez 10 minutes pour acheter du pain à la boulangerie, la montre sera capable de détecter automatiquement que vous marchez et sera capable de vous donner un historique complet de la totalité de votre parcours. Idem, il suffit de commencer à courir pour que la montre détecte cette activité et enregistre la session de sport. Simple et terriblement pratique ! Bien sûr il y a quelques ratés et quelques minutes de sport qui ne sont pas sauvegardées dans la mémoire de la montre mais honnêtement qui penserait à activer une fonction de sport uniquement pour aller chercher le pain ? Personne à part la smartwatch !

Galaxy Watch Active 2 Sport

Galaxy Watch Active 2 VS autonomie : 1 – 0

La Galaxy Watch Active 2 intègre une batterie d’une capacité de 340 mAh pour une autonomie annoncée à « plus de 60 heures » en utilisation classique contre « jusqu’à 131 heures » en mode d’économie d’énergie. Pendant un mois, nous avons soumis cette smartwatch à rude épreuve : résultat, les chiffres annoncés ne sont malheureusement pas vérifiés dans les faits. En utilisation modérée (6000 pas / jour + notifications + cardiofréquencemètre constamment activé + écran « always-on »), il ne faudra pas miser sur plus d’une journée d’autonomie.

En commençant la journée par un footing pendant 1 heure puis en marchant ensuite 2 heures, la batterie va fondre comme neige au soleil et il sera nécessaire de recharger la smartwatch dès la fin d’après-midi. Il sera dans (presque) tous les cas nécessaire de faire un arrêt au stand chaque soir avant de la porter à nouveau deux heures plus tard, c’est à dire le temps nécessaire pour passer de 0 à 100 % de batterie. Un support aimenté vient se « coller » sous la smartwatch, ce qui explique que le temps de charge est plutôt long par rapport à une recharge filaire classique.

À noter qu’un mode d’économie d’énergie désactive certaines fonctions de la montre de Samsung (Wi-Fi, écran qui passe en noir et blanc…) pour gagner en autonomie. La montre propose, sitôt passé le cap des 15 % de batterie, d’activer ce mode pour finir la journée sereinement.

Samsung Galaxy Watch Active 2 chargeur sans fil

L’avis de Mr Montre sur la Samsung Galaxy Watch Active 2

Au final, que penser de cette smartwatch ? Elle se fait tout d’abord vite oublier au poignet tellement elle est discrète. Son système d’exploitation Tizen la rend vraiment utilisable simplement au quotidien. Elle constitue de ce fait une réelle alternative à l’Apple Watch Series 5… à un prix très largement inférieur ! Et pourtant les fonctions proposées sont les mêmes, ou presque : écran capable d’afficher constamment l’heure, cardiofréquencemètre, fonction ECG, GPS, système réactif… Elle peut même suivre votre sommeil, ce que ne fait pas pour le moment la montre connectée d’Apple.

Elle n’est néanmoins pas parfaite. Son autonomie est tout juste moyenne (tout comme celle de l’Apple Watch Series 5 d’ailleurs) et les applications tierces installables –  et intéressantes – sur la Galaxy Watch Active 2 se comptent sur les doigts d’une main. Vous ne trouverez aucune application permettant de gérer vos réseaux sociaux sans smartphone ou permettant de vous guider via la navigation GPS en mode piéton ou vélo. Nous aurions bien aimé nous déplacer via une application similaire à Google Maps. Dommage. Reste que quelques applications connues sont tout de même de la partie comme Flipboard, Spotify ou Strava.

Pour le reste, la Galaxy Watch Active 2 est une bonne smartwatch pouvant convenir au plus grand nombre, du plus au moins technophile d’entre nous. Elle est capable de remplir à merveille sa mission première qui est de suivre sa santé grâce à un cardiofréquencemètre intégré, certes perfectible mais pouvant fonctionner tout le temps pour prévenir entre autres les pics de battements cardiaques, et ses activités sportives. Sur ce point, c’est le mode de détection automatique de certains sports dont la marche, le vélo, la musculation ou le footing qui est particulièrement utile et bien pensé. Bravo Samsung !

Côté prix, la Galaxy Watch Active 2 de Samsung est facturée 309 € en version 40 mm avec un boîtier en acier ou 259 € avec un boîtier en aluminium. Comptez 20 € de plus pour passer à la version 44 mm. La version 4G de la smartwatch est quant à elle disponible au prix de 379 € en version 40 mm ou 399 € en version 44 mm.

[winamaz listsimple= »B07W8RMZ9K »]

Les + :

Une montre (vraiment) étanche

Un écran magnifique utilisable de jour (même en plein soleil) comme de nuit

Fonction « always on » activable et désactivable en un clic (pour avoir l’heure constamment affichée à l’écran)

Un système d’exploitation Tizen Watch One UI 1.5 très réactif

De nombreux cadrans proposés nativement et paramétrables simplement

Gestion du suivi du sommeil

Détection automatique des activités sportives

Fonction de suivi des activités sportives simple et pratique

 

Les – :

Couronne tactile virtuelle qui rend service mais qui ne remplace pas une couronne physique

Parfois des problèmes de déconnexion / reconnexion avec le smartphone

Mode nuit qui ne s’active pas (bien) automatiquement

Autonomie un peu faible (1 journée environ, moins en pratiquant 1 heure de sport avec le GPS activé)

Suite logicielle associée moins complète sur iOS (pas de partage d’albums photo, pas d’envoi de photos via Bluetooth…) que sur Android

Kiosque d’applications désespérément vide (Google Maps – ou équivalent -, Deezer, RunKeeper, YouTube et les applis de réseaux sociaux sont aux abonnés absents)

Avatar A propos de

Passionné de nouvelles technologies et de web depuis la fin des années 1990, Alexandre s'intéresse aux montres connectées et mécaniques depuis quelques années déjà. Pour se donner l'illusion de maîtriser son temps à défaut de le prendre !

2 Comments
  • Avatar
    Impéras Sylvie
    2 février 2022 at 19 h 48 min

    Cadran de montre trop fragile, se raye facilement, CADRAN TROP FRAGILE .
    J’en ai une et même en faisant attention j’ai des rayures.
    C’est à améliorer chez Samsung.

    Reply
    • Avatar
      Alexandre H.
      3 février 2022 at 12 h 46 min

      Bonjour. C’est effectivement le risque avec ces types de montres. On retrouve en effet un verre Gorilla Glass DX Plus alors qu’il aurait été plus judicieux d’utiliser plutôt un verre saphir, plus résistant. Les montres plus récentes de Samsung ont un verre saphir.

      Reply
Laissez un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter hebdo

vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque samedi, recevez le meilleur de Mr Montre directement dans votre boîte email.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

Merci !