polar unite une ok min

Polar Unite : Test & Avis

6 octobre 2021

C’est il y a près d’un an que Polar a commercialisé en France sa Unite, une montre connectée et intelligente facturée une centaine d’euros qui a l’ambition d’améliorer votre condition physique. Idéal pour se préparer physiquement (et mentalement) avant de reprendre l’école ou le travail. Nous l’avons testée pendant près de six mois, l’occasion de vérifier dans les faits ses points faibles et ses points forts. Quid de son autonomie ? De ses fonctions « sport et santé » ? Et quid de son rapport qualité / prix ? Réponses.

polar unite 1 min

 

Une smartwatch élégante et légère

Compacte (43,4 x 43,4 x 10,4 mm) et très légère (32 grammes), la Polar Unite ressemble avant tout à une montre mécanique tout ce qu’il y a de plus classique, ou presque. L’idée est donc de la garder au poignet toute la journée (et la nuit), et non de la porter uniquement avant de se mettre à la pratique d’un sport. On retrouve sur cette Unite un écran tactile IPS TFT de 1,2 pouce capable d’afficher une résolution de 240 x 240 pixels et protégé par un verre Asahi. La lisibilité au plein soleil est plutôt moyenne, la faute à la faible luminosité maximale de l’écran. Un seul bouton physique en acier inoxydable est présent en bas à gauche du boîtier en polymère renforcé à la fibre de verre. Pour naviguer dans les menus de la smartwatch, il faudra donc utiliser son doigt. Le bouton physique permet de démarrer une activité, « réveiller » la montre pour lire l’heure ou simplement revenir au menu précédent. La qualité de finition de la smartwatch de Polar est bonne et inspire confiance, malgré l’utilisation (abusive ?) de plastique.

Polar Unite

Techniquement dans la moyenne

Pour se différencier de sa gamme de montres Ignite, Polar ne propose sur sa Unite que l’essentiel. On retrouve en effet le Bluetooth basse consommation pour une compatibilité Android et iPhone, un capteur de fréquence cardiaque, un accéléromètre, une étanchéité jusqu’à 30 m et une batterie Lithium-Polymère de 174 mAh lui assurant une réserve de marché jusqu’à 4 jours avec le suivi continu de la fréquence cardiaque ou jusqu’à 50 heures en utilisation intensive. Ne cherchez pas de puce GPS, réservée à la gamme Ignite de smartwatchs de Polar. Il faudra donc utiliser la puce GPS du smartphone associé pour être géolocalisé en temps réel. Pour avoir pu utiliser la Unite pendant de nombreux mois, signalons que la suite logicielle a parfois eu du mal à exploiter la puce GPS du smartphone, un message d’erreur précisant alors, sans donner plus de détail, que la géolocalisation n’a pas pu se faire. Pour pallier ce problème, il fallait de nouveau lier manuellement en Bluetooth les deux produits mobiles. Heureusement, dans 90 % des cas, la liaison s’est établie correctement.

Polar Unite

Une configuration très simple

Une fois la smartwatch déballée et rechargée, la synchronisation avec le smartphone (iOS ou Android) est simplissime. Il suffit en effet d’allumer la montre de Polar, d’activer le Bluetooth sur le smartphone et d’installer l’application Polar Flow. Une fois cette dernière exécutée, la reconnaissance de la montre se fait en quelques secondes seulement. Il est ensuite possible de configurer la smartwatch en personnalisant son profil (âge, poids, sexe…), le poignet où vous souhaitez la porter et son cadran, avec une possibilité d’avoir une horloge numérique ou analogique (plusieurs modèles sont proposés). Il n’est pas possible de télécharger des applications tierces pour lui ajouter des fonctionnalités. Et il n’est pas possible non plus d’ajouter des widgets (nombre de pas, autres objectifs à suivre…) sur l’écran d’accueil. Dommage. Comme souvent chez Polar, il faut se contenter d’une interface qui va donc à l’essentiel.

L’application Polar Flow est relativement complète avec des fonctions évoluées pour suivre sa santé et/ou ses activités sportives. Cette dernière vous donnera votre historique de pas, de fréquence cardiaque (il n’y a pas de fonction ECG), de sommeil et les statistiques liées à la pratique de vos sports favoris. L’application est également capable d’agréger vos données avec les applications de santé natives des smartphones Android / iOS. Un dernier point : la boîte de la smartwatch n’intègre pas de chargeur secteur. Il faudra utiliser le votre ou investir dans un neuf.

polar flow app

Suivi du sommeil et entraînement avec difficulté progressive

Là où la Unite cherche à se démarquer des autres smartwatchs du marché, c’est par l’intégration d’un système d’exploitation interne tourné avec le sport. Si elle peut gérer des notifications et du contenu multimédia, c’est bel et bien au niveau du fitness qu’elle rivalise avec les poids lourds du secteur. Via une suite logicielle dédiée, il est non seulement possible d’avoir un suivi détaillé de son sommeil, mais ce suivi peut influer sur la façon dont la smartwatch peut vous donner des conseils pour mieux vous entrainer et récupérer avant ou après l’effort.

Vous avez bien lu, la Unite de Polar est capable de vous donner des conseils via l’application FitSpark. Cette dernière prend en compte la qualité du sommeil, de votre récupération, de votre condition physique (via une analyse du VO2 Max) et de votre historique d’entraînement pour recommander des entraînements sur-mesure chaque jour. Une centaine d’activités sportives sont prises en compte par cette smartwatch. C’est donc LE point fort de la Polar Unite.

polar unite 2 min

Le système mobile intégré de la Polar Unite

Toutes ces fonctions sont accessibles au doigt et à l’œil. Pour « réveiller » la montre et lire l’heure, il suffit d’incliner son poignet ou d’actionner le bouton physique. Dès lors, la navigation dans le système mobile interne de la Polar Unite est simple et relativement intuitive. En balayant l’écran de haut en bas, vous retrouverez la batterie restante et différentes icônes pour activer/désactiver des fonctions pratiques : alarme, mode avion, verrouillage de l’écran, mode « Ne pas déranger ». Les notifications sont présentes en balayant son doigt sur l’écran de bas en haut. En allant de gauche à droite, ou inversement, ce sont les principales fonctions de la Unite qui apparaissent alors : historique de la fréquence cardiaque, pourcentage de progression (nombre de pas, effort…), informations sur la prochaine séance de sport conseillée, historique des dernières activités et suivi du sommeil. Enfin, un clic sur le bouton physique permet de démarrer une activité, de lancer le chronomètre, de faire un test fitness ou d’accéder aux réglages de la montre. Que dire du système mobile de la Polar Unite ? L’interface est lente et peu réactive. Il n’est pas rare de devoir essayer plusieurs fois de cliquer sur une action avant qu’elle soit prise en compte par la montre. De même les réglages proposés sont très peu nombreux. Si vous vouliez gérer finement quelle notification afficher sur la montre, vous faites fausse route.

Autonomie : bien mais peut mieux faire

Nous en parlions dans l’introduction de ce test, l’autonomie annoncée de la Polar Unite est de 4 jours avec le suivi continu de la fréquence cardiaque ou jusqu’à 50 heures en utilisation intensive. Dans les faits, nous avons pu utiliser pendant au maximum 3 jours la smartwatch en activant le cardiofréquencemètre et en pratiquant à peu 30 mn de sport (marche + footing) chaque jour. Impossible d’atteindre les 4 jours, sauf à ne jamais la solliciter. La charge n’est quant à elle pas très rapide, vu qu’il faut compter 2 heures environ pour passer de 0 à 100 % de batterie. Notons enfin que la Unite est livrée avec un accessoire en plastique qui vient se « coller » au dos de la smartwatch et qui intègre une prise USB(-A) que l’on peut relier directement à un chargeur secteur ou à un ordinateur. Si vous perdez cet accessoire, vous ne pourrez plus recharger la smartwatch. Et la qualité de ce petit morceau de plastique nous paraît tout juste passable. Attention donc à la casse… ou à ne pas le perdre (comptez 15 euros pour un adaptateur de charge neuf). À titre de comparaison, un galet magnétique est proposé sur les smartwatchs de Samsung ou Apple. Mais leur autonomie est encore moins bonne : 1 à 2 jours seulement en utilisation standard. La smartwatch de Polar fait donc mieux sur ce point.

polar unite chargeur

L’avis de Mr Montre sur la Polar Unite

Au final, que penser de cette Polar Unite ? Pour avoir eu la chance de la mettre au poignet pendant plusieurs mois, il est difficile de la hisser sur le podium des meilleures montres connectées d’entrée de gamme dédiées au sport. Il existe, y compris chez Polar, des modèles légèrement plus onéreux mais aussi plus aboutis (gamme Ignite) qui intègrent entre autres une puce GPS. Elle n’est néanmoins pas dépourvue d’atouts comme un rapport qualité/prix relativement raisonnable et une autonomie plutôt bonne (3 jours environ). Néanmoins, à cause de la qualité de son écran et la faible réactivité de son système mobile interne, elle perd des points. Heureusement, elle se rattrape grâce à son coach virtuel FitSpark qui fait la différence et qui sait vous (re)donner goût au sport, même quand vous n’y penser plus et que la motivation n’est plus là. Design et technique mis à part, c’est finalement l’essentiel pour une montre connectée orientée sport et santé.

Disponible en noir, blanc, rose et bleu, la Polar Unite est actuellement commercialisée, avec des bracelets taille S, M/L inclus dans chaque pack, au prix de 149,90 €. Il n’est pas rare de la trouver en promotion à un prix avoisinant les 100 €.

[winamaz listsimple= »B089B2CK9Q »]

 

Les + :

  • La smartwatch est très fine
  • Le coach virtuel FitSpark qui donne envie d’améliorer petit à petit ses temps en mode sport
  • Plusieurs bracelets inclus dans la boite. Idéal pour les petits ou grands poignets
  • Une autonomie correcte (environ 3 jours en utilisation continue) même si nous nous attendions à légèrement mieux
  • La possibilité de coupler la montre avec des capteurs externes (comme le Polar H9 ou H10 par exemple)

 

Les – :

  • La définition de l’écran très en dessous des standards du marché
  • Il n’est pas possible de personnaliser le cadran / écran d’accueil
  • Les fonctions « utiles » installées nativement sont finalement assez limitées
  • Il n’est pas possible d’installer des applications tierces
  • Les matériaux utilisés (le plastique) qui font très cheap
  • L’absence de puce GPS
  • L’accéléromètre qui détecte parfois mal l’inclinaison du poignet (pour afficher l’heure sans toucher l’écran)
  • Il n’existe pas de fonction pour… éteindre la smartwatch ?!?
  • L’accessoire propriétaire (avec une prise USB-A intégrée) obligatoire pour la recharger. Si vous perdez cet accessoire, vous ne pourrez plus la recharger
  • Le peu d’interactions possible avec les notifications (il est impossible par exemple de répondre automatiquement à un appel/sms sans passer par le smartphone)
  • Nous avons noté de rares déconnexions intempestives avec le smartphone. Il suffit de se reconnecter à la smartwatch via le smartphone pour remédier au problème
Pas de commentaire
    Laissez un commentaire

    Abonnez-vous à notre newsletter hebdo

    vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

    Abonnez-vous à la newsletter

    Chaque samedi, recevez le meilleur de Mr Montre directement dans votre boîte email.

    Vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)

    Merci !