Nouvelles déclinaisons Max Bill : la clarté tout en contraste chez Junghans

junghans-max-bill-2020-1
Publicité
Amazon
Publicité
Ocarat

Pour ceux qui aiment les classiques du style Bauhaus proposés par la Maison horlogère Junghans, sachez que celle-ci vient d’ajouter de nouvelles déclinaisons à sa célèbre collection Max Bill. Au programme, des contrastes subtils entre le noir et le blanc, jouant sur trois modèles dont un proposé dans deux tailles différentes.

« Le contraste entre le noir et le blanc est le plus important qui soit. Un objet réduit à ces deux seules nuances bénéficie d’une clarté totale. Les contours gagnent en relief et les détails les plus subtils sont mis en valeur avec précision. L’esthétique du noir et blanc est principalement utilisée dans les domaines de la mode, de l’art et de la photographie afin de créer certains effets. Effets qui donnent naissance à quelque chose de très particulier. »

Le ton est ainsi donné chez Junghans qui s’amuse et vaque d’une nuance à l’autre sur ses nouvelles créations. Comme toujours, l’horloger allemand opte pour un design minimaliste et une grande finesse au niveau des finitions. L’épure est à son paroxysme, permettant ainsi de mettre chaque détail en valeur. La marque reste fidèle à ses codes habituels.

La différence va donc se faire au niveau des contrastes. Du noir pour le boîtier en acier inoxydable anthracite mat avec revêtement PVD, pour les aiguilles satinées et les chiffres revêtus de SuperLuminova gris respectueux de l’environnement. Du blanc immaculé pour le cadran. Ni plus ni moins. Le résultat est beau, équilibré et l’ensemble offre une lecture de l’heure optimale.

Ces montres intègrent un verre plexiglas trempé, bombé avec un revêtement anti-rayure, ainsi qu’un fond de boîte vissé. Pour le bracelet, Junghans a choisi un superbe cuir de vachette dont le gris créé le juste milieu parfait entre noir et blanc. Il s’attache à l’aide d’une boucle ardillon anthracite mat avec revêtement PVD rappelant le boîtier. Parmi ces nouveaux modèles, certains sont animés par un mouvement mécanique, d’autres par un mouvement quartz. Penchons-nous maintenant d’un peu plus près sur chacun d’eux.

Max Bill Chronoscope

Nouvelles déclinaisons Max Bill
Nouvelles déclinaisons Max Bill
Cette montre est composée d’un boîtier de 40 mm de diamètre. Sur le cadran, on trouve un guichet jour/date à 3h. La Chronoscope dispose d’un Stop seconde, d’un compteur 12 heures et 30 minutes placés sur le fond blanc mat. Elle fonctionne à l’aide d’un calibre automatique J880.2 avec une réserve de marche de 48 heures.

Prix : 1 895€


Max Bill Automatic et Petite Automatic

Nouvelles déclinaisons Max Bill
Ce garde-temps est proposé dans deux diamètres différents, à savoir 38 mm (Automatic) ou 34 mm (Petite Automatic). Il s’adapte ainsi à tous les poignets. Le cadran est simplifié au maximum avec, en plus des aiguilles, un unique guichet date à 3h. Ces montres sont équipées d’un mouvement automatique J800.1 offrant une réserve de marche de 42 heures.

Prix : 1 055€ (Automatic) et 995€ (Petite Automatic)


Max Bill Quartz

Nouvelles déclinaisons Max Bill
Ce modèle ressemble en tout point à l’Automatic et mesure 38 mm de diamètre. La différence se trouve au niveau du mécanisme puisqu’il s’agit ici d’un mouvement quartz J645.33 à date.

Prix : 565€

Ces nouvelles versions sont annoncées pour février 2020.

ARTICLES SIMILAIRES

Abonnez-vous à la NewsLetter

Chaque samedi, recevez le meilleur de MrMontre directement dans votre boîte mail.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment ;)