Comment fonctionne une montre automatique ?

mouvement montre automatique

Mythique, esthétique, charismatique, emblématique… La montre à mouvement automatique s’apprête à vous dévoiler tous ses secrets. Sans pile, elle est l’incontournable pour les puristes.

C’est aussi ce qui fait de cette montre une version plus écologique et plus économique que ses consœurs. Sa durée de vie est supérieure aux montres à Quartz et elle résiste aux températures extrêmes. Bref, vous l’aurez compris, la montre automatique a de nombreux atouts. Mais si nous écrivons cet article aujourd’hui, ce n’est pas vraiment pour vous vanter ses mérites. Concentrons-nous plutôt sur son histoire et son fonctionnement, en passant au crible tous ses composants.

Il était une fois…

Né au début du XXe siècle, le mouvement automatique fut inventé par un horloger anglais, John Harwood, en 1920. Ce système était basé sur l’utilisation d’un poids qui effectuait une rotation de 180° en va-et-vient, lorsque le porteur bougeait, avec une réserve de marche de 12 heures. En 1930, Rolex améliora ce système avec un poids semi-circulaire, fixé au centre du mouvement pour des rotations de 360°. La réserve de marche passa à 35 heures. Théorie intéressante, mais dans la pratique, ça donne quoi ? Il est l’heure pour vous de faire la lumière sur cette petite merveille technologique.

Comment ça marche ?

On sait qu’elle fonctionne sans pile, ça d’accord. L’énergie provient donc d’ailleurs… Petit chef d’œuvre d’horlogerie, la montre automatique fonctionne en autarcie. Oui, elle se recharge toute seule, comme une grande, grâce aux mouvements du poignet, lorsque votre bras bouge tout au long de la journée (ou du remontage de la couronne). Ce qui sous-entend que si elle n’est pas portée pendant un certain temps, votre montre s’arrêtera, tout bêtement.

Pour tout comprendre et y voir plus clair dans ce qui se cache à l’intérieur de votre montre, voici ses principaux composants :

  • Le rotor. Il s’agit du poids en forme de demi-cercle attaché au mouvement qui tourne à 360° lorsque le poignet bouge, faisant remonter le ressort de barillet et fournissant l’énergie à la montre.
  • La couronne se trouve à l’extérieur du boîtier de la montre. Ce bouton permet de remonter manuellement la montre et de la régler.
  • Le ressort de barillet et un ruban qui emmagasine l’énergie et la restitue, fournissant l’énergie à la montre et lui permettant de fonctionner.
  • Le système de transmission transmet l’énergie accumulée dans le ressort de barillet jusqu’à la roue d’échappement.
  • L’échappement est une roue qui permet le passage de l’énergie des rouages à l’ancre.
  • Le balancier. Bienvenue dans le cœur du mouvement, le point central de votre montre. Couplé au spiral, le ressort, c’est lui qui effectue un mouvement de va-et-vient provoquant le fameux tic-tac.
  • Les rubis. Ce sont des pierres synthétiques d’une grande dureté qui permettent de réduire les frottements et l’usure.

En résumé, voilà comment interagissent les différents éléments entre eux :
mouvement automatique

  1. Le poignet bouge et actionne le rotor qui se met à tourner puis à remonter le ressort du barillet.
  2. Le système de transmission transmet l’énergie vers l’échappement.
  3. L’échappement fait passer l’énergie de façon régulière.
  4. Le balancier reçoit cette énergie régulière et bat au même rythme.
  5. À chaque série de battements, l’énergie est transmise aux aiguilles de la montre qui avancent sur le cadran.

Et voilà, vous connaissez maintenant ce qui se cache dans la jolie montre que vous adorez admirer à votre poignet. De quoi pouvoir en impressionner plus d’un lors de vos prochains dîners entre amis ou alors tout simplement, de vous endormir moins bête ce soir. Si vous possédez déjà une automatique : comment régler votre montre automatique ?

ARTICLES SIMILAIRES

Abonnez-vous à la NewsLetter

Chaque samedi, recevez le meilleur de MrMontre directement dans votre boîte mail.